Les orchidées ont la réputation d’être un plante d’intérieur robuste, demandant un minimum d’entretien. Avec des fleurs d’exception qui durent de nombreux mois, ce sont sans doute les plantes d’intérieur les plus gratifiantes aussi.

Apprenez comment choisir le bon type d’orchidées, comment  et quand les arroser de manière optimale, comment les fertiliser à temps et plus généralement comment mieux prendre soin de vos orchidées en intérieur.

 

Choisir des orchidées d’intérieur pour votre maison

On ne peut pas s’attendre à ce qu’un poisson survive sur terre ou qu’un oiseau respire sous l’eau ? C’est exactement la même chose pour les orchidées. Certaines sont plus adaptées à l’intérieur et d’autres à l’extérieur.

Le secret pour conserver ses orchidées longtemps réside dans le choix de la bonne variété pour vous. Celle qui tolérera les conditions de votre maison et votre style de vie.

 

Orchidées Phalaenopsis

Les orchidées Phalaenopsis préfèrent une lumière faible à moyenne, une température intérieure d’environ 10 à 21 degrés Celsius et des écorces de grain moyen. Populairement connues sous le nom d’orchidées phalaenopsis, les orchidées phalaenopsis sont très appréciées des amateurs d’orchidées car elles sont à la fois résistantes et faciles à cultiver en intérieur.

Cette orchidée fleurit traditionnellement en hiver (bien que cela puisse être provoqué par des chutes soudaines de température) avec de magnifiques fleurs roses, jaunes, rose foncé, lavande, blanches, violettes à rayures, mouchetées. Leurs floraisons durent plusieurs mois.

 

Orchidées Cattleya

Surnommées orchidées reines, les Cattleyas sont aussi affectueusement appelées orchidées corsages, parce que les femmes les portaient comme accessoire floral fantaisiste pour des événements spéciaux dans le passé. Aujourd’hui, ces fleurs à froufrous, merveilleusement parfumées sont l’une de nos orchidées les plus vendues. La plupart des personnes apprécient en avoir une chez soi.

Leurs fleurs grandes, éclatantes, s’étalent dans une large gamme de couleurs : violet, jaune, orange, rouge, vert et rose. L’orchidée Cattleya aime la lumière mais pas directement. Mettez-là dans un endroit qui reçoit une grande quantité de lumière le matin, sans toutefois la brûler. La placer près d’une fenêtre orientée sud/sud-est avec des rideaux transparents est idéal.

 

Orchidées Sabot

L’orchidée sabot a été utilisée comme un terme général pour toutes les orchidées possédant une poche  sur les lèvres. Elle appartient à la sous-famille des Cypripedioideae. Il existe cependant cinq types d’orchidées sabots, toutes n’étant pas adaptées à la une utilisation en intérieur. C’est aussi sans considérer que certaines d’entre elles sont considérées comme « espèce menacée ».

La meilleur variété d’orchidée pour la maison est la Paphiopedilum. De par leurs racines tropicales, les orchidées Paphiopedilum, aussi connues sous le nom de sabots asiatiques, sont plus faciles à cultiver et à entretenir que d’autres types d’orchidées. Paphiopedilum Maudiae est particulièrement populaire pour ceux, tout nouveau avec les fleurs.

L’orchidée sabot n’aime pas trop les contraste de luminosité. Il faut donc éviter de la placer en plein soleil ou dans l’obscurité totale. Contrairement aux autres orchidées, n’attendez pas que le terreau soit complètement sec avant d’arroser à nouveau vos orchidées sabots. Cette orchidée n’a contrairement aux autres pas d’organe pour stocker de l’eau.

Orchidées dendrobium

Les orchidées dendrobium fleurissent en été et sont dormantes en hiver. Leurs fleurs apparaissent à l’extrémité d’une longue tige, c’est pourquoi on les appelle aussi orchidées à tige ou orchidées cannes. Il existe des orchidées dendrobium qui fleurissent jusqu’à 10 mois, comme le Dendrobium cuthbersonii, qui détient le record de la fleur la plus durable dans tout le règne végétal.

Bien que les conditions de croissance puissent varier selon les espèces ou les orchidées hybrides, la plupart des orchidées dendrobium préfèrent une exposition élevée à la lumière et une humidité supérieure à 50%. Pensez à arroser les nouvelles fleurs d’orchidées dendrobium chaque semaine.

Orchidées Cymbidium

Les orchidées Cymbidium ont cette naturelle allure, élégante et charmante en même temps. Sans parler de leur faible entretien en tant que plante d’intérieur. Elles fleurissent du milieu de l’automne jusqu’au printemps avec des fleurs exquises dans de nombreuses couleurs envoutantes allant du jaune, rose, orange, blanc, rouge, vert clair, crème jusqu’au brun. Il y a même des orchidées cymbidium bicolores.

Ces orchidées sont très polyvalentes. Elles peuvent être cultivées comme orchidées terrestres, orchidées épiphytes au sommet des arbres, ou même lithophytes sur les rochers. À l’intérieur, les orchidées cymbidiums apprécient des températures froides et un taux d’humidité supérieur à 50 %.

Orchidées Oncidium

Les orchidées Oncidium sont aussi connues sous le nom de dames dansantes. Elles ont de longues tiges fleurissant avec de multiples fleurs, ressemblant à de petites lucioles jaunes, rouges et brunes. Ces orchidées se portent mieux à des températures plus fraîches, à l’abri d’une lumière trop vive et directe qui pourrait les brûler.

Les orchidées Oncidium Sharry Baby et les orchidées Oncidium spachelatum Sunbeam sont des variétés d’apparence raffinée que vous pouvez facilement accueillir chez vous.

 

Orchidées pensées

La militonie ou les orchidée pensée est un autre groupe attrayant que vous adorerez voir chaque jour dans votre maison. Elles naissent dans de jolies couleurs et ont ce parfum frais et tropical, des orchidées. Ces orchidées à fleurs plates adorent l’humidité et fleurissent magnifiquement lorsqu’elles sont embrumées tous les jours.

 

Orchidées Ludisia ou Joyaux

Les orchidées Ludisia ou orchidées joyaux ont des feuilles foncées : vert émeraude, vert mousse à violacé. Elles ont un magnifique bouquet de fleurs blanches sur chaque tige germant depuis le centre des pousses. Elles peuvent pousser simplement en coupant les tiges.

Les orchidées ludisia sont très faciles à entretenir en intérieur. Il suffit de le placer dans un endroit partiellement ombragé, de les arroser avec de l’eau tiède tous les matins et de leur donner les nutriments nécessaires chaque semaine avec un engrais équilibré dilué au quart de sa concentration.

 

Comment arroser vos orchidées d’intérieur ?

Comme pour toute plante d’intérieur, savoir arroser vos orchidées d’intérieur est essentiel. Nous l’avons déjà dit et nous le répétons : plus de plantes meurt d’un arrosage excessif plutôt que d’un manque d’eau.

Selon Better Homes and Gardening, lorsqu’il s’agit d’arroser des orchidées d’intérieur, la manière et la fréquence varient grandement en fonction d’une variété de facteurs importants, tels que :

  • Le genre d’orchidées que vous avez
  • Le type de pots dans lesquels vos orchidées sont
  • Le type d’engrais que vous utilisez
  • La température
  • L’humidité
  • L’ensoleillement

Si l’on considère ces variables, l’arrosage des orchidées peut sembler un peu compliqué et intimidant, surtout pour les amateurs d’orchidées en herbe. Mais ça ne l’est pas tant que ça. Prenez note de ces conseils et bientôt vous prendrez soin de vos orchidées comme un pro !

La clé pour arroser les orchidées est d’avoir suffisamment de temps pour que chaque particule du terreau absorbe l’eau. Il existe différentes techniques d’arrosage selon l’endroit où vos orchidées sont plantées.

Si votre orchidée est dans un pot en terre cuite….

  • Mettez votre pot d’orchidée dans un bol d’eau pendant 10 à 15 minutes.
  • Assurez-vous que tout le pot d’argile est immergé dans l’eau, avec peut-être juste 3 ou 4cm à l’extérieur.
  • Soulevez-le et laissez l’excès d’eau s’écouler complètement avant de remettre votre orchidée à leur place habituelle.

Comme l’argile est perméable, l’eau sera imprégnée dans les parois du pot et ensuite absorbée par l’écorce.

Si votre orchidée est empotée dans du plastique….

  • Mettez l’orchidée dans un bol peu profond et vide.
  • Versez lentement de l’eau dans le bol jusqu’à une profondeur de 5cm.
  • Laisser reposer 10 à 15 minutes jusqu’à ce que la plante ait complètement absorbé l’eau.
  • Sortez l’orchidée du bol et laissez-la s’égoutter avant de la remettre à sa place.

Dans cette deuxième technique d’arrosage, nous avons ajouté l’eau lentement lorsque l’orchidée était déjà dans le bol, contrairement à la première étape où le bol était déjà rempli d’eau.

En effet, contrairement à l’argile, les pots en plastique ne peuvent pas être pénétrés par l’eau. Si vous appliquez la première technique d’arrosage à une plante d’orchidée dans un pot en plastique, il y a de fortes chances que le matériel d’arrosage soit expulsé et flotte dans le bol en un rien de temps.

Si votre orchidée est mise en pot dans une mousse de sphaigne ou un mélange sans sol….

Arrosez abondamment jusqu’à ce que l’au s’écoule par les trous de drainage et la soucoupe. La mousse est très bonne pour retenir l’eau plus longtemps. Une orchidée dans ce type de pot nécessite moins d’arrosage que d’autres pots avec des matériaux de rempotage. Avant de l’arroser de nouveau, plantez votre doit dedans, pour vous assurer que la mousse est humide à l’extérieur mais toujours bien sèche à l’intérieur.

 

À quelle fréquence faut-il arroser les orchidées d’intérieur ?

En règle générale, les orchidées d’intérieur nécessitent moins d’arrosage que les orchidées d’extérieur qui sont plus exposées à la lumière.

  • Orchidées résistantes à la sécheresse – Ce groupe comprend les orchidées cattleya, les orchidées oncidium et les orchidées dendrobium. Ces orchidées poussent très bien lorsqu’elles sont arrosées tous les sept jours.
  • Autres types d’orchidées – Arrosez-les tous les quatre à cinq jours. Cette recommandation s’adresse aux orchidées pensées, aux orchidées sabots et aux phragmipedium.

Vérifiez votre mélange terreau/écorce :

N’oubliez pas de faire d’abord une vérification du sol entre chaque arrosage de vos orchidées.
Mettez un crayon ou votre doigt dans le terreau pour vérifier qu’il soit complètement sec avant de l’arroser à nouveau. Arrosez plus fréquemment pendant les mois chauds de l’été ou en cas d’humidité élevée, car les plantes d’orchidées sècheraient plus rapidement pendant cette période.

 

Comment savoir si vous arrosez trop ou pas assez vos orchidées ?

Orchidées trop arrosées

L’arrosage excessif se produit lorsque la racine de votre plante d’orchidée est constamment mouillée en, ce qui entraîne la pourriture des racines.

Voici quelques signes révélateurs de l’arrosage excessif de vos orchidées :

  • Les racines sont foncées, molles et probablement pourries.
  • Les feuilles sont flasques, flétrissantes, en décomposition, avec des pousses indésirables en dessous.
  • Dans l’ensemble, les orchidées trop arrosées semblent faibles, mouillées et pourries.

Si vous vous sentez coupable d’avoir trop arrosé votre précieuse orchidée, ne perdez pas espoir. Il y a peut-être encore une chance de le sauver.

Voici ce que vous pouvez faire :

  • Sortez immédiatement l’orchidée de son pot.
  • Découpez les racines endommagées et rempotez-les.
  • Choisissez un mélange d’empotage optimal pour orchidées qui offrira un meilleur drainage.
  • Placez votre orchidée dans un endroit qui reçoit une lumière chaude, vive mais indirecte.
  • Espacez vos séances d’arrosage.

 

Orchidées en manque d’eau

Sachant que l’orchidée ne nécessite que de peu d’eau de nombreux propriétaires d’orchidées tombent dans le piège inverse en arrosant trop peu leurs plantes.

Méfiez-vous de ces symptômes indiquant un manque d’eau :

  • Les racines sont minces, sèches, ratatinées et peuvent se fendre au toucher.
  • Les feuilles sont jaunes, rétrécies et peuvent avoir des taches laides.
  • L’empotage est emballé dur, sec et desséché.
  • Les orchidées en manque d’eau sont généralement rabougries, laides et ne possèdent pas les bonnes qualités d’une orchidée saine.

 

Récupérer une plante d’orchidée sous l’eau peut être relativement plus facile.

  • Vérifiez la santé des racines en retirant l’orchidée de son pot.
  • Coupez toutes les racines mortes.
  • Remettez la plante d’orchidée dans un terreau qui contient plus d’eau.
  • Augmentez la fréquence d’arrosage.

 

Dois-je arroser mon orchidée avec des glaçons ?

La réponse à cette question est NON.

Nous détestons vous le dire, mais arroser vos orchidées, ou n’importe quelle plante avec des glaçons, ne fera que leur fera plus de mal que de bien. Voici pourquoi :

« L’idée de mettre de la glace sur les orchidées semble très contre-intuitive. Après tout, les orchidées Phalaenopsis, la principale orchidée dont on fait la promotion pour profiter de la culture de l’eau glacée, sont originaires d’Asie du Sud-Est – une région qui n’a probablement pas vu de glace depuis la dernière période glaciaire, explique l’Oregon Orchid Society. »

 

La vérité sur les orchidées à glaçons

FAIT : L’humidité saine dont vos orchidées ont besoin pour prospérer n’est pas obtenue en jetant quelques glaçons de temps en temps.

Les orchidées achetées en magasin sont sujettes à l’arrosage excessif pour deux raisons :

  • Pots avec mauvais drainage
  • Composé d’empotage inapproprié

Le plus souvent, les orchidées que l’on trouve chez les fleuristes, qui préconisent l’arrosage par glaçons, vendent des plantes d’orchidées produites en série à bas prix, dans des pots bon marché, sans drainage efficace ni mousse dense.

Avec cette combinaison, il est facile pour le composé d’empotage d’être détrempé et de provoquer la pourriture des racines, même avec une faible quantité d’eau.

 

Votre orchidée est-elle suffisamment éclairée ?

Pour vous assurer qu’elle reçoit suffisamment de rayons UV sans dommage, prévenez toujours vos plantes d’orchidées contre une exposition directe au soleil.

Les rideaux transparents sont de bons pare-soleil pour les orchidées d’intérieur tout en laissant entrer un peu de lumière solaire bénéfique pour les plantes d’orchidées près des fenêtres. Placez-les sous des arbres ombragés ou sous un toit si elles sont à l’extérieur.

Dernier conseil : Gardez vos plantes d’orchidées loin des sources de chaleur, comme les appareils de chauffage, les fours, les poêles ou les cheminées.